Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Pour allécher, j'espère, les accros de la littérature, voici en avant-première les cartels de l'exposition, avec à chaque fois un petit résumé des oeuvres littéraires qui ont donné naissance aux magnifiques images de l'exposition..

Et puis l'invitation, aussi.. pour vous rappeler que c'est jeudi prochain :)

 

      invit scifimages

 

 

L'Hom Wazo

D'après le livre de Dora Wadrawane, éditions Madrépores, 2009.

Illustration de YUK (œuvre numérique, tirage 1/2)

Contact: oporcheron@gmail.com

Site Internet: http://yuk-experiences.blogspot.com/

 

Ce premier roman de Dora Wadrawane raconte l'histoire de Patou, jeune femme kanak vivant à Maré, qui, suite à une disparition brutale, se retrouve aux prises avec une réalité parallèle dans laquelle un séduisant mais dangereux homme-oiseau cherche à l'entraîner.

 

 

 

Le Monstre du Dr Frankenstein

D'après le livre de Mary Shelley

 

Illustration de JAR (œuvre numérique, tirage 1/2)

Contact: jean.ant.one@gmail.com

 

Considéré a posteriori comme l’un des premiers livres de science-fiction, Frankenstein ou le Prométhée moderne a été publié en 1818, et raconte l'histoire du docteur Victor Frankenstein, et de la créature tourmentée à laquelle il a donné vie. Le roman a été adapté de nombreuses fois au cinéma, et l'aspect visuel de la créature demeure très marqué par la version de James Whale (1931) incarnée par Boris Karloff.

 

 

 

La Route

D'après le livre de Cormac McCarthy

 

Illustration de Sébastien PIQUET (encre de Chine sur papier)

Contact: sebastien_piquet@hotmail.com

Site Internet: http://sebtikh.blogspot.com/

 

La Route a reçu le prix Pulitzer de la Fiction en 2007. Dans ce roman post-apocalyptique publié en 2006, un père et son fils font route vers le sud en poussant un chariot de supermarché contenant leurs maigres possessions. Ils traversentdes contrées désolées où les rares humains survivants sont devenus fous ou cannibales.

 

 

 

Quelque Chose en bois

D'après la nouvelle d'August Derleth

 

Illustration de Gregory FERROD (œuvre numérique, tirage 1/5)

Contact: gregdessin@hotmail.fr

 

August Derleth (1909–1971) est un écrivain surtout connu pour avoir continué et contribué à faire connaître l'œuvre littéraire fantastique d'Howard Phillips Lovecraft (1890–1937). Dans cette nouvelle, les protagonistes sont (souvent malgré eux) aux prises avec des êtres surnaturels parfois considérés comme des dieux, et dont la connaissance, liée à d'anciennes civilisations, à des grimoires maudits ou, comme ici, à des sculptures « impies » provoque la folie.

 

 

 

L'Âge du Perroquet-Banane

D'après le livre de Claudine Jacques, éditions l’Herbier de Feu, 2003.

 

Illustration de Bernard BILLOT (gouache sur papier)

Contact: billotbernard@lagoon.nc

 

Ce roman sous-titré « parabole païenne » se situe dans un futur indéterminé et post-cataclysmique et raconte l'histoire d'un groupe de survivants condamnés à vivre ensemble. Ces derniers, au travers de livres et d'anciennes légendes, cherchent à se souvenir du soleil.

 

 

 

Le Mechanicum

D'après le livre de Graham McNeill

 

Illustration de DANTE-S (œuvre numérique, tirage 1/1)

Contact: corbac@live.fr

 

Ce roman est situé dans l'univers de science-fiction décadent et violent développé à l'origine pour le jeu de figurines « Warhammer 40 000 » de la société Games Workshop. Cet univers se situe dans un futur lointain au 41e millénaire. Suite à une ère de barbarie et de décadence, l'humanité a été fédérée par un homme au statut mythique et divin dénommé Empereur de l'Humanité. Celui-ci aurait permis la fondation d'un empire galactique appelé Imperium. Mais l'Imperium est menacé de toutes parts par des races extraterrestres belliqueuses, par l'hérésie ou par les « forces corruptrices du Chaos ». L'Imperium institue un régime à la fois théocratique et totalitaire, qui maintient les hommes dans l'obscurantisme et assure une dévotion complète au culte de l'Empereur. Le Mechanicum raconte l'histoire d'une guerre civile et de son impact sur les usines d'armement et les forges de Mars.

 

 

Le Golem de Garniérite

D'après la nouvelle de Jean-Marie Lo Re, parue dans le recueil En d'autres temps, en d'autres lieux, édité par le Sci-Fi Club en1994.

 

Illustration de Arnaud PHEU « ARON » (œuvre numérique, tirage 1/1)

Contact: arnaudpheu@hotmail.com

Site Internet: http://aronsarea.blogspot.com/

 

Cette nouvelle raconte comment, suite à un holocauste nucléaire survenu en 2045, seules quelques populations du Pacifique Sud ont survécu. Près du lac de Yah Thé, des savoirs technologiques importants ont été sauvegardés, trésors que des chevaliers Hackers du Jihad informatique viendront récupérer pour sauver l'humanité survivante de la dictature de l'ordinateur 3BM 4000.

 

 

 

Martians, Go Home!

D'après le livre de Fredric Brown

 

Illustration de JILÈME (crayon sur papier)

Site Internet: http://www.jileme.com/

Publié en 1954 dans la revue Astounding, ce roman humoristique est une parodie de science-fiction. Un écrivain de science-fiction en pleine procédure de divorce s'est retiré dans une cabane en plein désert californien pour écrire une histoire de Martiens. Il sera interrompu par un irritant petit homme vert, accompagné d'un milliard de ses congénères.

 

 

 

La Bibliothèque d'Alexandrie

D'après la nouvelle de Jean-Louis Reynier, parue dans le recueil La Dernière Fugue, édité par le Sci-Fi Club en1996.

 

Illustration de Romain FLAMAND « DKA » (œuvre numérique, tirage 1/2)

Contact: romainflamand@dklic-creation.com

Site Internet: www.dklic-creation.com

 

Dans cette nouvelle, Axell, le personnage principal, a réussi à concevoir une machine qui permet de se déplacer dans l'espace et surtout dans le temps. Il cherche à retrouver la mythique bibliothèque d'Alexandrie, l'une des Sept merveilles du monde, avant sa destruction en l'an 48 avant J.-C. Ce qui ne se fera pas sans mal ni sans surprises...

 

 

 

Outre-Monde

D'après le livre de R.A. Salvatore, « La Trilogie de l'Elfe noir »

 

Illustration de AJNA (œuvre numérique, tirage 1/2)

Contact: niko.dessin@yahoo.fr

Site Internet: http://www.nikodessinateur.com/

 

La Trilogie de l’Elfe noir a été publiée aux États-Unis puis en France dans les années 1990, dans une série de livres de fantasy appelée les « Royaumes Oubliés », directement inspirée du jeu de rôles « Donjons et Dragons ». Cette trilogie raconte la vie et les aventures de Drizzt Do’Urden, un Drow ou Elfe noir. Issu d'un monde souterrain cruel, ce guerrier au cœur noble est un perpétuel vagabond à la recherche d'une terre promise où il pourrait vivre en paix. Le cycle se déroule au sein de trois univers successifs : d’abord Menzoberranzan, la cité souterraine des elfes noirs, puis Ombre-Terre, le monde souterrain obscur et labyrinthique et enfin Toril, le monde de la surface.

 

 

 

Fahrenheit 451

D'après le livre de Ray Bradbury

 

Illustration de LILITE (œuvre numérique, tirage 1/5)

Contact: graphililit@gmail.com

 

Ce classique de la science-fiction, prix Hugo du meilleur roman 1954, a été  adapté au cinéma par François Truffaut en 1966. L'auteur y décrit une société futuriste totalitaire qui proscrit la lecture et la possession de livres sont considérés comme des crimes, monde dans lequel les pompiers pratiquent régulièrement des autodafés. Le titre fait référence à la température, en degrés Fahrenheit, à laquelle le papier s'enflamme et se consume, soit un peu moins de 233 °C.

 

 

 

 

Mother Planet II

D'après le cycle d'Isaac Asimov Fondation.

 

Illustration de SPARTH (œuvre numérique, tirage 1/1)

Site Internet: www.sparth.com

 

Ce classique de la science-fiction, composé de 5 livres parus entre 1951 et 1986 consistait, pour l'auteur, « à rédiger un roman historique du futur ». À plus de 20 000 années dans notre futur, un empire galactique s’est formé qui englobe une bonne partie de la galaxie et regroupe des millions de mondes habités. Sa capitale, Trantor, est une ville unique couvrant une planète entière. Au cours du 13e millénaire de l’Ère impériale, un homme, Hari Seldon, prédit au moyen d’une science dont il est le concepteur — la psychohistoire — la chute inéluctable de cet empire et trente mille ans de barbarie qui lui succèderont. Pour réduire à mille ans cet âge sombre, il suggère alors la création d’une fondation rassemblant tous les savoirs disponibles dans une encyclopédie. L’Empire accepte de la créer sur une petite planète à l’extrémité de la galaxie : Terminus. Seldon évoque cependant en privé l’hypothèse une seconde fondation qui viendrait épauler secrètement la première.

 

 

Robots d'Amour

D'après la nouvelle de Luc Deborde, parue dans le recueil En d'autres temps, en d'autres lieux, édité par le Sci-Fi Club en 1994.

 

Illustration de MIU

Contact: murielseva@gmail.com

Illustration de Mati

Site Internet: http://under-the-stars-light.over-blog.com/

 

Jamy, employé de la Société de Conception de Robots Positroniques est invité à participer à une expérience visant à prouver que les androïdes de classe C, considérés légalement comme des humains, sont capables de sentiment. Si cette capacité n’est pas établie, leur statut d'humanité leur sera enlevé.

 

 

Tag(s) : #Scifimages - l'exposition