Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Un petit article que je viens de faire pour le blog scifimages, et que j'ai envie de partager :)

 

Comme l'année précédente, le Sci-Fi a renouvelé cette année pour l'exposition Scifimages un partenariat avec l'entreprise Photex. La raison principale de ce partenariat réside en la qualité des impressions effectuées par ce laboratoire photographique. Et ce que j'entends particulièrement par qualité, c'est la résistance des matériaux à long terme.

 

Il se trouve que ce laboratoire est le seul de Nouvelle-Calédonie, et un des rares dans le Pacifique à faire des Digigraphies (je ne suis même pas sûre qu'il y en ait en Australie). 


Petit rappel au sujet de la Digigraphie:

La Digigraphie® est un label technique mis au point par le groupe Seiko Epson en 2003. Ce label garantit une impression réalisée par une imprimante professionnelle Epson Stylus Pro, avec des encres UltraChrome™ et UltraChrome™ K3, sur un papier certifié. Chaque tirage est authentifié par un numéro et une signature, estampillé et accompagné d'un certificat. Cette technique permet de produire (pour les oeuvres créées numériquement, photos ou peintures) ou de reproduire des oeuvres d'art en séries limitées. 

 

L'existence de séries limitées et numérotées donne aux tirages une valeur ajoutée, mais ce qui m'intéresse beaucoup dans ces impressions, c'est le nombre de tests de vieillissement effectués tant sur les papiers certifiés que sur les encres, et qui montrent une très bonne résistance et tenue dans le temps (les détails au bas de cette page pour ceux que ça intéresse: http://www.digigraphie.com/la-digigraphie-expliqu%C3%A9e/technologie-et-supports.htm).

 

En résumé, une impression utilisant des encres UltraChrome™ sur du papier certifié (Arches® Digital ou Canson® Montval Torchon 280 g/m²), subissant 450lux par jour à raison de 12h par jour durera une soixantaine d'années, avant de percevoir à l'oeil une perte de densité de couleur, une variation des tons, ou une perte de saturation.


Evidemment, et c'est valable pour tous les papiers, toutes les impressions et toutes les oeuvres d'art, pour garantir leur conservation, il faut éviter de les exposer à la lumière du jour (qui dégage bien + de 450lux), aux rayonnements ultraviolets, et aux éventuels contaminans atmosphériques (pollution, matériaux acides d'encadrement etc..). 


Alors je ne dis pas qu'il n'y a pas d'autres méthodes d'impression et d'autres encres très stables, mais la qualité offerte par la Digigraphie est issue d'une recherche poussée et garantie. Sachant qu'il n'est pas non plus besoin de labelliser ses impressions en tant que Digigraphies pour bénéficier d'une impression sur papier certifié avec des encres UltraChrome. 

 

En ce qui me concerne, je suis convaincue, et vous?

 

Tag(s) : #Scifimages - l'exposition